World Migraine Summit

World Migraine Summit

Vous avez écouté les conférences du World Migraine Summit? Perso, j'en ai écouté plusieurs et c'était très intéressant! En gros, on y réitérait que la migraine n'est pas psychogénique. Elle est associé à une dysfonction du système nerveux qui se caractérise par une hypersensibilité généralisée, avec une composante génétique. Des lunettes spéciales (LF-41) peuvent d'ailleurs aider ceux avec hypersensibilité importante à la lumière.

Elle est provoquée par différents facteurs déclenchants, aussi variés que différents d'une personne à l'autre. Elle peut être contrôlée par une meilleure gestion de l'hygiène de sommeil, une diète saine, des exercices, la gestion du stress, et le maintien d'un journal de bord pour documenter les migraines. Les triptans vont aider également à limiter les dégâts d'une crise chez environ 65% des migraineux. Il est important toutefois de prendre une dose suffisamment élevée et rapidement dès que l'on sait que la migraine est pour nous frapper. La médication analgésique est à faire attention en raison du risque de céphalée de rebond. Si vous devez en prendre plus que 2 à 3 fois par semaine, vous devriez avoir recours à une médication prophylactique. Une nouvelle classe médicamenteuse très prometteuse à base d'anticorps est près de faire son apparition sur la marché. Le magnésium et la riboflavine sont deux produits naturels ayant de solides évidences scientifiques pour aider la migraine. Toutefois il faut savoir que la magnésium peut causer de la diarrhée.

Enfin, en tant que physiothérapeute, j'ai trouvé très intéressant qu'on mentionne que la région cervicale devrait être prise en considération, particulièrement lorsque la migraine ne répond pas bien à la médication, et de l'apport de la physiothérapie pour traiter cette région. J'insiste sur le fait qu'on parlait bien de migraine et non pas de céphalée cervicogénique. Bref, on voit qu'il y a une ouverture grandissante quant à l'apport probable de la région cervicale dans la pathophysiologie de la migraine.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués*