Le curcuma comme anti-inflammatoire?

Vous êtes ici

Le curcuma comme anti-inflammatoire?

Je n'ai pas très tendance à suggérer des produits naturels à mes patients car trop peu d'etre eux ont des évidences scientifiques solides pour justifier leur utilisation. Après qu'un patient m'ait parlé de son succès à contôler ses douleurs chroniques avec le curcuma, j'ai décidé d'investiguer un peu plus cette alternative. Ainsi, je me suis rendu compte que le curcuma a été très étudié ces dernières années. En fait, ses effets antioxydants et anti-inflammatoires ne semblent plus à prouver1,2,3.

De plus, son utilisation semble sécuritaire, du moins à des doses utilisées dans un but anti-inflammatoire4. La dose utilisée dans cet optique est généralement dans les environs de 1g par jour. Par ailleurs, la curcumine, ingrédient actif du curcuma, s'est avérée aussi effice qu'un anti-inflammtoire non-stéréoïdien dans le traitement de l'arthrite rumathoïde5. Pour ceux que cela peut intéresser, le mode d'action proposé réside dans l'inhibition de la biosynthèse des prostaglandines et de la fonction neutrophile6

Toutefois, il faut savoir qu'à plus haute dose, tel qu'utilisé dans la prévention du cancer, soit jusqu'à 8g par jour, la sécurité reste encore à établir, particulièrement sur le long terme. Également, il faut savoir que la biodisponibilité du curcuma, c'est-à-dire son absoprtion, est relativement faible7. Il a été proposé d'utiliser diverses autres molécules afin d'en faciliter son absoprtion, comme la broméline ou la pipérine, ce dernier étant l'ingrédient actif du poivre8. Il est ainsi plus simple et possiblement plus sécuritaire d'utiliser des produits sur les tablettes, proposés par les diverses compagnies pharmaceutiques, qui contiennent souvent déjà des molécules favorisant l'absorption de la curcumine. Si vous préférez faire vous-même votre propre recette, sachez qu'il faut utiliser le curcuma comme épice, et non pas le cari, qui est un mélange d'épices, incluant du curcuma, mais en quantité très variable9.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués*




À Propos de l'auteur


ERIC ROUSSEAU

EricPhysiothérapeute depuis 16 ans, Eric s'est tout d'abord spécialisé en thérapie manuelle. Il a acquis une solide expérience en douleurs musculo-squelettiques de toutes sortes. Par ailleurs, il détient les attestations de son Ordre Professionnel afin de pouvoir prodiguer des manipulations périphériques et vertébrales, en toute sécurité. Depuis quelques années, il a décidé d'orienter la plupart de ses lectures et formations continues vers l'évaluation et le traitement des céphalées, des problèmes temporo-mandibulaires, et autres douleurs faciales et à la tête. D'ailleurs, Eric a débuté une formation spécialisée d’envergure internationale, donnée par le Cranio Facial Therapy Academy (CRAFTA). Cette formation basée sur les évidences scientifiques est ouverte aux physiothérapeutes, dentistes et orthophonistes. Elle représente le consensus de plusieurs sommités, et intègre de façon avant-gardiste diverses sphères touchant l’évaluation et le traitement de cette zone complexe. Ceci permet évidemment d’avoir une compréhension approfondie des différentes problématiques douloureuses et de mieux comprendre les interrelations entre la région cervicale, l’articulation temporo-mandibulaire, les os du crâne, ainsi que les structures nerveuses faisant le pont entre toutes ces différentes régions anatomiques, trop souvent considérées de façon isolées, tout en ayant un regard sur la déglutition, les parafonctions et l’occlusion, notamment. Eric participe également à des projets de recherche dont les résultats sont publiés dans des journaux avec revue par les pairs sur le sujet du syndrome d’apnées obstructives du sommeil. Ceci lui permet notamment de mieux comprendre les liens complexes entre douleur, sommeil, morphologie cranio-faciale ainsi que physiologie des voies aériennes supérieures.

Pour plus de détails sur le cheminement de Eric, veuillez consulter son curriculum.